AGOA

Qu’est-ce que l’AGOA ?

La loi sur la croissance et les opportunités en Afrique
(AGOA) constitue la pierre angulaire des relations
commerciales des Etats Unis avec l’Afrique dans les
domaines du commerce et de l’investissement. Elle a
été signée pour la première fois le 18 mai 2000 et a été
prolongée jusqu’en 2025.

La loi accorde un traitement hors taxe à presque tous
les produits exportés par les pays bénéficiaires de
l’Afrique subsaharienne (SSA) vers États-Unis. L’AGOA
fournit à ces pays bénéficiaires l’accès le plus libéral au
marché Américain accordé à tout pays ou région qui
n’a pas négocié un accord de libre-échange avec les
États-Unis.

Les bénéfices de l’AGOA sont actuellement étendus à
38 pays de l’Afrique Subsaharienne et à plus de 1800
lignes tarifaires, en plus de 4 600 articles bénéficiant
déjà d’un traitement hors taxe dans le cadre du
Système Généralisé de Préférences (GSP) des États-
Unis, un programme visant à promouvoir la croissance
économique dans les pays en développement en
offrant un avantage préférentiel en franchise des droits
de douane pour les produits provenant des pays en
développement bénéficiaires et de nombreux pays en
développement moins avancés bénéficiaires.

AGOA a ajouté à la liste des produits éligibles au
traitement hors taxe du GSP, les principaux articles
sensibles aux importations tels que l’habillement, les
chaussures, les bagages, les sacs à main et les montres.
L’AGOA propose des dispositions spéciales telles que
le «tissu de pays tiers». Ce qui signifie que, dans le
cadre de l’AGOA, les pays de l’Afrique Subsaharienne
éligibles au visa textile peuvent acheter des tissus de
n’importe où dans le monde, puis couper, coudre,
emballer et exporter le vêtement qui en résulte vers
les États-Unis en tant que produit éligible sous l’AGOA.

 

L’AGOA donne des motivations aux pays africains à
devenir plus compétitifs sur le plan mondial en menant
des réformes économiques et commerciales. La
motivation principale est la possibilité d’exporter des
marchandises sur une liste de près de 7 000 produits
éligibles vers les États-Unis sans payer de droits de
douanes à l’importation.

L’exportation peut être un processus difficile, mais
elle peut également être profitable pour la personne
ou l’entreprise qui réussit à le faire avec succès. Les
exportateurs doivent suivre deux étapes dans la
procédure :
1. les lois et règlements nationaux régissant le
processus d’exportation ;
2. les lois et les règlements qui régissent les
importations du pays de destination – dans ce cas,
les États-Unis.

Les règlements varient en fonction du produit exporté
et les exportateurs doivent mener des recherches
pour s’assurer que leurs produits répondent aux
exigences requises pour l’exportation, conformément
à l’éligibilité du produit à l’AGOA.